La présidente de l’Estonie Mme Kersti Kaljulaid devait effectuer une petite tournée en Afrique afin de s’entretenir avec les chefs d’État de certains pays dont l’Algérie. La visite programmée pour le 9 décembre à Alger a été reportée à la dernière minute.

Kersti Kaljulaid entamera une mini-tournée africaine en se rendant au Bénin le 5 décembre pour rencontrer le président Patrice Talon. Elle se rendra le 7 décembre, au Sénégal, où elle sera accueil par le président sénégalais Macky Sall. Sa troisième visite devait la mener en Algérie le 9 décembre, ont rapporté nos confrères de Casbah-Tribune, citant des sources diplomatiques. À Alger,  Kersti Kaljulaid devait être reçue le président Abdelaziz Bouteflika et le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Advertisement

À en croire Casbah-Tribune, l’objet de cette visite est la prochaine élection des membres non percutants au conseil de sécurité de l’ONU. La chef d’État estonienne cherche à obtenir le soutien de l’Algérie à la candidature de l’Estonie au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2019-2020.

La visite a donc été  renvoyée aux calendes grecques. C’est la deuxième fois en quelques jours que le président Bouteflika est dans l’incapacité de recevoir des hôtes. Lors de sa visite à Alger les 2 et 3 décembre, le prince héritier d’Arabie Saoudite n’a pas pu rencontrer le chef de l’État. Dans un communiqué émanant des services de la présidence de la République, on avait indiqué qu’Abdelaziz Bouteflika est incapable de le recevoir, car atteint d’une "grippe aiguë"