Blessée au visage par des éléments d'une grenade lacrymogène, dans le cadre des manifestations ayant secoué la ville de Marseille samedi, une femme de nationalité algérienne âgée de 80 ans est morte hier dans un hôpital marseillais.

La victime allait fermer les volets de son appartement se situant au quatrième étage d’un immeuble proche de la Canebière, quand un projectile l'a heurtée au visage, a indiqué Paris Match, ajoutant que l’octogénaire à été transporté à un hôpital de la région où elle est décédée d'un « choc opératoire ».

Advertisement

« On a retrouvé chez elle des plots de grenades », a précisé Xavier Tarabeux, Procureur de la République à Marseille, soulignant qu’ « à ce stade, on ne peut pas établir de lien de cause à effet entre la blessure et le décès »

Des incidents violents avaient marqué la  cité phocéenne samedi en fin de journée. Les manifestations des gilets jaunes n’ont pas été sans heurts.