« La Chine a modifié ses lois afin de supprimer la limitation des mandants ». C’est l’exemple touché par Ahmed Ouyahia pour défendre la « continuité » chère aux partis au pouvoir, tout en diffusant un discours décomplexé sur les vertus d’un cinquième mandat !

Dans sa prise e parole, à l’ouverture de la 6e session du Conseil national du RND à Zeralda, Ahmed Ouyahia a défendu, à sa façon, cette « continuité » devenue chère aux yeux des partis de l’alliance présidentielle.

« Pourquoi en Allemagne il y a la continuité ? Pourquoi est-elle possible dans d’autres pays ? Et quand il s’agit des pays du Sud, l’idée est immédiatement rejetée avec véhémence », s‘est-il interrogé avant lancer : «La Chine a modifié ses lois afin de supprimer la limitation des mandants. Ses détracteurs parlent de présidence à vie, mais des élections présidentielles ont, quand même, lieu chaque cinq ans ».