L’Algérie veut vendre son excédent d’énergie électrique en Bourse et ses clients potentiels sont le Maroc et la Tunisie