Le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa a réagi aux critiques fusant contre le choix du muezzin de la grande mosquée d’Alger.

L’appel à la prière diffusé du haut du minaret de l’imposante mosquée n’est pas du gout de tout le monde. Pour convaincre de la pertinence du style de Adhan sélléctioné, M. Aïssa explique que la voix de Mohamed Chouaib, le muezzin de la grande mosquée ressemble à celle du muezzin du Prophète, Billal Ibn Rabah !  

Notez cet article