Dans un speech surréaliste prononcé ce jeudi au siège de l’UGTA à Alger, Abdelmalek Sellal a insisté, sur le fait que le président Bouteflika a veillé personnellement à l’écriture de chaque mot du message diffusé par l’APS dimanche !

« Concernant le message du président qui est aussi un programme politique, je me tiens garant et je certifie que c’est lui qui a veillé personnellement à l’écriture de chaque mot », soutient Abdelmalek Sellal, ajoutant que « c’est lui (le président de la République NDLR) qui a veillé à ce que son contenu soit limpide. Le président n’a laissé aucune zone d’ombre », a-t-il assuré.

Le responsable de campagne du candidat Bouteflika a, ensuite, évoqué les réformes économiques qui doivent être engagées pour sortir le pays de la crise. Il n’a, bien sûr, pas soufflé un mot sur les raisons qui ont retardées ces reformes, et pourquoi ces dernières n’ont pas été réalisées durant les deux dernières décennies ? Et surtout comment un tel chantier peut-il être réalisé en un seul mandat ?

À en croire M. Sellal, le président est incapable de s’engager tout seul sur ce terrain. Et qu’il a besoin d’un consensus sur cette question pour pouvoir engager les réformes opportunes.

Cependant, M. Sellal a été catégorique sur le fait que ces réformes ne seront pas de nature libérale. Peut-être est-ce une façon de dire qu’il n’est pas question de toucher à l’économie de bazar !

Notez cet article