Les députés répondront-ils à l’appel de leur collègue du Parti des Travailleurs (PT) Fethi Kouchi qui appelle à retirer la confiance au gouvernement en application de l’article 98 de la constitution ?

Cette demande a été formulée dans le cadre des débats qui se déroulent actuellement à l’APN, autour de la déclaration de la politique générale du gouvernement présentée par le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Le député PT se réfère aux dispositions de l’article 98 de la Constitution qui stipule que le débat autour de la déclaration de la politique générale du gouvernement « peut également donner lieu au dépôt d’une motion de censure par l’Assemblée populaire nationale conformément aux dispositions des articles 153, 154 et 155 ci-dessous ».

« Le Premier ministre peut demander à l’Assemblée populaire nationale un vote de confiance ». « Si la motion de confiance n’est pas votée, le Premier ministre présente la démission du Gouvernement ».

Cette approche se heurte, cependant, à la volonté d’une majorité parlementaire hermétique qui continue de chanter la « continuité », envers et contre tout.

Dans son intervention en plénière, le député du parti des travailleurs a critiqué cette « continuité » insensée ! Le président de la chambre basse Mouad Bouchareb a fini par lui couper la parole.

Notez cet article