Des actes de violence ont eu lieu hier à l’hôpital de Douera. Des jeunes munis d’armes blanches se sont introduits à l’intérieur de l’établissement afin d’achever une personne qu’ils avaient battu à mort à l’extérieur.

C’est une véritable scène de chaos qu’a décrit Abderrahmene Mohammedi, médecin travaillant dans le même établissement. dans un post Facebook, il relate les événements d’une journée marquée par la violence ayant débuté avec l’arrivée au service d’urgences de l’hôpital de Douera, d’une personne ayant reçu des coups de hache sur le crane et le visage au point de devenir méconnaissable.

Advertisement

Quelques instants plus tard, une horde de jeune munis d’armes blanches déterminées à achever leur entreprise funeste débarque au service d’urgences. Le médecin évoque des dizaines de personnes armées d’épées, ayant forcé l’accès à la recherche du blessé.

Un autre groupe arrive sur place. Celui-là est arrivé pour régler ses comptes avec les personnes ayant tabassé leur ami. Une altercation avec armes blanches a éclaté entre les deux groupes. Ce fut un véritable chaos.

La police débarque à son tour. Des dizaines de ces jeunes armées ont été arrêtés. Certains d’entre eux ont du recevoir des soins.