Le coordinateur du mouvement démocratique et social (MDS), Hamid Ferhi est décédés cet après-midi, à l’hôpital de Beni Messous à Alger. Ce fut le militant de toutes les causes défendables.  

Hamid Ferhi souffrait de graves problèmes respiratoires. On a tenté de le réanimé ce mardi, mais l’équipe médicale n’a pas réussi. Le militant de gauche avait déjà été victime d’un accident vasculaire cérébrale.

En décembre dernier alors qu’il était en déplacement à l’est du pays en compagnie du candidat du parti à la présidentielle de 2019, Fethi Ghares, Hamid Ferhi avait fait un AVC.

Au courant de la semaine passée, sa santé s’était dégradée. Arrivé au CHU de Beni Messous, il avait du livrer son ultime combat pour se faire admettre. Le regretté a été hospitalisé dans des conditions précaires.

Notez cet article