Les dairas de Sidi Khouiled et de Hassi ben Abdellah dans la wilaya d’Ouargla vivent, ces derniers temps, au rythme des actions de protestation. La population réclame des logements dont les chantiers trainent depuis sept ans.

Les habitants de ces deux dairas dénoncent l’exclusion de leur wilaya des plans de développement. La population d’Ouargla souffre effectivement d’une précarité qui touche, à peu près, tous les secteurs. Cette misère sociale pousse, de plus en plus, la population à protester. Plusieurs actions ont d’ailleurs été initiées depuis le début de l’année.

Cette fois, c’est le logement qui fait bouger la rue.  Des dizaines d’Ouarglis protestent devant le siège de la wilaya réclamant l’achèvement de deux projets de construction de logement dont la réalisation traine depuis presque une décennie.

La wilaya d’Ouargla s’étend sur 2 887 km². Un territoire immense qui ne profite aucunement à sa population. Les ouarglis réclamant des terrains pour la construction de maisons individuelles voient leurs demandes rejetées depuis 1999. Cette politique stérile a plongé la région dans une grave crise de logement dont les conséquences pèsent sur les citoyens.

Ce n’est pas la première fois que des ouarglis prennent contact avec les médias pour faire entendre leur cri de détresse. Comme de coutume, le wali d’Ouargla a réagi aux actions de  protestation en promettant l’achèvement des deux projets de construction. Le responsable a avancé un délai de trois mois ! Attendons pour voir.