Le président du FCE Ali Haddad vient d’opérer un retournement de veste timide, mais suffisamment apparent. Dans un communiqué, sur lequel sa signature est apposée, il affirme croire « au principe de la revendication pacifique et légitime au service de la nation ». Quel culot !  

« S’agissant des manifestations populaires pacifiques et citoyennes de nos concitoyens pour revendiquer un lendemain meilleur et sûr, le Forum des chefs d’entreprise croit fermement au principe de la revendication pacifique et légitime au service de la nation », écrit Ali Haddad dans une lettre adressée aux membres du FCE.

Advertisement

Concernant le soutien du FCE au projet de cinquième mandat, Ali Haddad tenté de faire sombrer avec lui, dans son naufrage, tous les membres de cette organisation en rappelant que la décision de soutien au président Bouteflika «a été adoptée à la majorité à l’issue d’une réunion du conseil exécutif. Cette position a été approuvée par l’Assemblée générale élective tenue en date du 15 décembre 2018 », soulignant que depuis son adoption, « aucune opposition ni réserve n’ont été enregistrées ».

Source: https://actu-fil.com