Fait inédit ! Les imams ont battu le pavé ce lundi à Bouira pour exprimer leur soutien à la dynamique populaire. Même les revendications portées sont celles véhiculées par la rue depuis près d’un mois.

Il y a quelques jours, le Conseil national autonome des imams et fonctionnaires des affaires religieuses avait publié un communiqué à travers lequel il avait tenté de se mettre dans une position de neutralité.

Le conseil avait exhorté les autorités de cesser d’impliquer les mosquées et les imams dans la politique. L’organisation avait dénoncé l’assujettissement de la mosquée à la volonté du politique et le préjudice porté à la sacralité du lieu et à la réputation de l’imam.