Depuis plusieurs semaines le Peuple d’Algérie a réagit face à l’insulte suprême de l’état et du président qui souhaite briguer un cinquième mandat. Le Peuple a été sous-estimé par les gouvernants. Le Peuple a été touché dans sa dignité et réagit de manière pacifique démontrant au monde entier sa maturité politique.

Les étudiants, les journalistes, les avocats ont ouvert la route de la dignité

Advertisement

Les étudiants ont crié, pacifiquement, leur détresse et leur frustration dans les rues des grandes villes algériennes. Ils ont été suivi par les journalistes qui ont été trop souvent réprimés dans la liberté de leur fonction. Ont suivi les avocats qui sont témoins chaque jour de l’injustice et du clientélisme.

Les chefs d’entreprises les plus responsables ont démissionné du FCE

Slim Othmani, Issad Rebrab et quelques autres avaient déjà démissionné du FCE (Forum des Chefs d’Entreprises) en 2014 alors que le FCE soutenait le quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika.

Aujourd’hui, c’est au tour de Mohamed Laïd Benamor et Hassen Khelifati de démissionner et se désolidariser d’une organisation décriée pour son soutien au système politique actuel. Rappelons ici que le FCE une organisation patronale apolitique.

Depuis plusieurs jours, à travers des sources croisées, nous savons que plusieurs hommes d’affaires accélèrent la fuite de leur capitaux à l’étranger et mêmes d’une partie de leur famille par prévention.

Est-ce que d’autres hommes d’affaires prendront leur responsabilités historique ?