La très influente organisation nationale des Moudjahidines (ONM), dont l’allégeance à Abdelaziz Bouteflika fut inébranlable ces 20 dernières années, vient de faire volte-face. Pourtant, elle avait réitéré son soutien indéfectible à l’actuel président et son engagement pris pour le cinquième mandat, dans un communiqué publié il y a une vingtaine de jours. Hier mardi, elle a fait un virage à 180° en se fendant d’un autre communiqué exprimant son soutien aux manifestants et à leurs revendications !  

Le régime politique construit autour d’Abdelaziz Bouteflika et sa famille est aujourd’hui plus que jamais fragilisé, voire même, au bord de l’effondrement. Les organisations satellites gravitant autour de lui ont commencé à le lâcher, après avoir senti le vent tourner en faveur de la liberté du peuple. Après l’éclatement du FCE, voilà ONM qui tourne le dos aux Bouteflika pour afficher son soutien sans ambigüité à la dynamique populaire de changement.

« La scène nationale connait actuellement un mouvement populaire de protestation sans précédent mobilisant tous les pans de la société. Sa  revendication fondamentale est de tourner la page d’une accumulation de réalités douloureuses engendrées par des institutions qui n’étaient pas à la hauteur des aspirations légitimes de notre peuple », souligne le communiqué.

Cette organisation, qui a de tout temps activé selon une logique de courtisanerie, a salué les manifestations populaires. « L’ONM salue des manifestations populaires marquées par un comportement civilisé qui a suscité l’admiration du monde entier », souligne-t-elle.

L’organisation dénonce par ailleurs, « la collision entre et des composantes du pouvoir et des hommes d’affaires véreux ayant bénéficié de l’argent public de manière illicite».

Notez cet article