publicité
3 out of 5 (1 Votes)

Pour tenter de justifier l’injustifiable, Ramtane Lamamra a versé dans l’absurdité indécente ce mercredi en intervenant sur les ondes de la radio nationale. Ainsi selon lui, le prolongement du quantième mandat est parfaitement faisable du moment qu’il est compatible avec l’esprit de la loi fondamentale !

Ramtane Lamamra a tenté de vendre la feuille de route du régime sur ondes de Radio Chaine-3 ce mercredi. Fraichement installé au poste de vice-premier ministre, il a dû répondre à un certain nombre de questions relatives au « plan de travail » du régime, rejeté en bloc par les Algériens et Algériennes.

publicité

À la question de savoir si le prolongement du quatrième mandat est envisageable, du point de vue de la constitution, Lamamra a rendu une réponse des plus surprenantes !

« Le président Liamine Zéroual a raccourci son mandat à l’époque (…) cela n’était pas prévu par la constitution (…) mais il l’avait fait pour le bien de l’Algérie ». C’est en se basant sur cet exemple et non sur un article de la constitution que Lamamra a tenté maladroitement de justifier l’injustifiable, défendant l’idée selon laquelle ce prolongement n’a d’autre visée que le bien de la nation !

Pis encore, il a avoué que ce prolongement du quatrième mandat ne trouve aucun encrage dans la constitution, mais qu’il est, cependant, compatible avec l’esprit de la loi fondamental !

Interrogé sur le « report des élections », qui est en réalité une annulation pure et simple du scrutin, il a répondu que la décision a été prise pour répondre à la volonté du peuple !

publicité