Elle avait fait profil bas depuis le début des marches historiques du vendredi 22 février et elle aurait dû continuer à le faire. Naïma Salhi a réagi aux marches populaires historiques, pour dire que ces actions sont manipulées et que les Algériens sont incapables d’une telle organisation !

« Je ne sais pas qui est derrière ces manifestations. En tout cas, celui qui est derrière cette action d’une grande précision, de force et de maîtrise, ne peut être qu’une partie puissante, jouissant d’influence et de moyens financiers », a-t-elle proféré.

Advertisement

« Le peuple est incapable d’une telle organisation. Même dans les pays développés, les peuples ne peuvent être aussi efficaces et organisés », ajoute-t-elle pour enfoncer le clou.

Ce n’est pas une surprise que cette personne profère de tels propos, elle qui fait, fréquemment, usage de l’insulte et de l’ignominie. En plus de douter de la capacité du peuple à faire entendre sa voix, elle insinue qu’il y a une puissance qui est en train de piloter ces marches en faisant jouer ses moyens financiers ! À la fin, elle dit aux Algériens que nous sommes qu’on est incapable d’être civilisé !