Bien qu’ils soient vomis par les Algériens, les ministres du gouvernement Bedoui continuent de croire en leur bonne étoile en s’aventurant sur le terrain. Ce dimanche, le ministre de l’Énergie Mohamed Arkab a tenté sa chance, mais a fini par être chassé, pour la seconde fois, par des citoyens. Cette fois, il a dû faire face à la fureur des employés de la Sonelgaz au niveau du siège de la compagnie à Alger.

À Tébessa, il n’a pas pu fouler le sol de la wilaya. À Alger, il a été empêché d’accéder au siège de la compagnie nationale Sonelgaz, à Gue de Constantine, par des employés qui scandaient « Arkab…dégage ».

Bien que les autorités n’aient pas fait l’annonce de cette visite de terrain, qui devait, d’ailleurs, se clôturer avec l’inauguration d’une annexe administrative au niveau du siège de la compagnie, les employés ont fini par découvrir le pot aux roses et ont essayé d’empêcher le nouveau ministre, qui fut leur ancien PDG, de s’y introduire.

Comme le montre la photo, un dispositif de sécurité impressionnant a été déployé pour permettre à Mohamed Arkab de s’introduire à l’intérieur du siège de la Sonelgaz. Les travailleurs ont, ensuite, encerclé les lieux, poussant le responsable à prendre la poudre d’escampette.

À Alger / Le ministre de l’Énergie chassé par les employés de la Sonelgaz (vidéo)
4.6 (92.73%) 11 vote[s]