Frappé d’illégitimité et contesté par tout un peuple, le gouvernement Bedoui s’offre le luxe de prodiguer des leçons de démocratie au Soudan en appelant les dirigeants soudanais à « une transition pacifique et fluide du pouvoir conformément à la volonté du peuple soudanais ».

Le message a été diffusé par l’APS vendredi 18H40, soit quelques minutes après la dispersion des manifestants à Alger après usage d’une violence disproportionnée.

Dans son communiqué, le ministère des Affaires étrangères traduit l’intérêt de l’Algérie pour ce qui se passe au Soudan, appelant par là même, à « une transition pacifique et fluide du pouvoir conformément à la volonté du peuple soudanais frère et ses aspirations légitimes ».

Il est également traduit la conviction de l’Algérie « en la capacité de ce pays frère à surmonter cette conjoncture délicate en préservant sa sécurité et son intégrité (…) l’Algérie demeure convaincue que le peuple soudanais pourra réaliser ses espoirs pour un avenir meilleur dans le cadre de la liberté et de la démocratie ».

Ce type de communiqué a le mérite de lever le voile sur l’état d’esprit des tenants du pouvoir en Algérie, en donnant un aperçu sur cette culture du déni qu’ils cultivent depuis indépendance.

Fortement contesté et frappé d’illégitimité / Le gouvernement algérien prodigue des leçons de démocratie aux dirigeants soudanais!
4.6 (92.38%) 21 vote[s]