Le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major de l’armée, Ahmed Gaïd Salah a, une nouvelle fois, abordé la situation politique en Algérie ce jeudi. Selon lui, l’ANP fait face aux mêmes défis auxquels a fait face l’Armée de libération nationale en son temps.

Lors d’une réunion de travail tenue ce jeudi à depuis In Amenas, avec le Commandement, les états-majors, les commandants des secteurs opérationnels et d’unités, ainsi que les responsables des différents services de sécurité et les directeurs régionaux, il a souligné le rôle de l’armée dans la « préservation de l’État national et ses institutions républicaines, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes ».

«Je tiens à souligner, à cette occasion, que la victoire stratégique que l’Armée de Libération Nationale a réalisée, la libération du pays et le recouvrement de sa souveraineté nationale ont un lien étroit avec ce à quoi est confronté aujourd’hui sa digne héritière l’Armée Nationale Populaire, comme défis décisifs, qu’elle continue à relever avec détermination et résolution », a indiqué le général Gaïd Salah, avant de souligner l’état de préparation de l’ANP, qui selon lui est « prête à exécuter ses nobles missions nationales en toutes circonstances ».

Selon le chef d’état-major, « cette disponibilité, dont témoigne aujourd’hui cet essor recrudescent du corps de bataille de nos Forces Armées, n’est nullement le fruit du hasard, mais le résultat logique d’une vision clairvoyante et d’une stratégie globale, inclusive et perspicace, élaborée par le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire, et qui a permis à nos Forces Armées d’être toujours un véritable bouclier pour la patrie et le peuple ». 

Et d’ajouter que  le développement qualitatif des capacités de l’armée « a permis de préserver l’unité de l’État national et de ses institutions républicaines, et ce, en adéquation avec les intérêts du peuple algérien et ses ambitions légitimes».