publicité
4.6 out of 5 (24 Votes)

Ahmed Taleb El Ibrahimi vient de publier un message adressé au peuple et plus particulièrement aux jeunes du « Hirak ». Dans le fond, ce message est surtout adressé à l’état-major de l’armée appelé à « être attentive aux solutions proposées par les élites et les sages de la nation ».

Pour El Ibrahimi, l’armée doit cesser de soutenir les institutions de l’État rejetées par le peuple. L’allusion faite vise clairement les institutions chapeautées par Bensalah, Bedoui et Bouchareb. « Il ne faut pas que l’armée soutienne des institutions rejetées par le peuple, même si celles-ci évoluent conformément à la Constitution. Ce que nous vivons aujourd’hui est une situation exceptionnelle qui n’est pas prévue par la loi fondamentale», a-t-il soutenu.

publicité

El Ibrahimi soulève également la question de la légitimité, en expliquant que l’armée, par la légitimité de son action, ne doit pas se substituer au peuple dans une sorte de paternalisme malsain. Selon lui, l’armée ne doit être qu’un canal servant à restituer la légitimité au peuple, sans quoi elle finira par reproduire les instruments et les mécanismes du régime de Bouteflika, sous le prétexte du maintien de la stabilité institutionnelle et constitutionnel.

Ahmed Taleb El Ibrahimi n’a pas manqué de souligner l’aspect perverti d’une Constitution façonnée pour être un instrument de domination et non une loi fondamentale à laquelle se plient toutes les composantes de la société. Il explique que dans sa forme actuelle, ce contrat social est rejeté par les Algériens, ce qui fait qu’aujourd’hui, les citoyens la perçoivent comme un problème et non une solution.

Pourtant, El Ibrahimi propose une feuille de route se basant sur la conciliation entre la solution constitutionnelle et la solution politique. Pour ce faire, il faut, selon lui, revenir aux articles 7 et 8 de la constitution après quoi surviendra l’activation d’un certain nombre d’articles relatifs aux mécanismes de transmission du pouvoir afin de restituer la souveraineté au peuple.

Il a, également, insisté sur le concept de légitimité objective, pour dire que la souveraineté ne peut, en fin de compte, qu’être populaire, expliquant par la même que le respect obsessionnel des formes ne peut que nuire aux dynamiques de changement à l’intérieur des sociétés humaines.

publicité