Belkacemi Samir est un Oranais âgé de 41 ans. À l’instar de la majorité écrasante des jeunes, il est chômeur. Comme dirait Fellag, « il est chômeur chronique ». Jusque là c’est l’image standard, quoique caricaturale du jeune algérien, mais Belkacemi Samir a une particularité : il doit se présenter aujourd’hui à 14H devant le procureur pour vente de l’étendard amazigh !!!

Plusieurs militants oranais ont tiré la sonnette d’alarme concernant le cas Belkacemi Samir. Depuis le début de la révolution du 22 février, il a fait de la vente des drapeaux : national, palestinien et de l’étendard amazigh son gagne-pain. Cette activité lui permettait de subsister.

Son arrestation n’est donc pas motivée par une volonté de combattre le commerce informel. Elle est plutôt motivée par la volonté de traquer tous ceux qui portent dans leurs mains l’étendard amazigh, apolitique, non engagés et désintéressés soient-ils. Nous sommes donc face à une grave dérive qui peut avoir pour effet une radicalisation des personnes ciblées par cette manœuvre sournoise.

Belkacemi Samir, ainsi que d’autres comparaîtront cette après-midi devant le procureur ! Plusieurs appels à la solidarité ont été lancés sur les réseaux sociaux pour leur porter soutien.

À Oran / Un jeune vendeur de drapeaux devant le Procureur de la République
3 (60%) 2 vote[s]