L’élection présidentielle prévue initialement pour le 4 juillet n’aura pas lieu. Le Conseil Constitutionnel vient de déclarer l’impossibilité de l’organisation de ce scrutin.

Dans un communiqué, le Conseil Constitutionnel a informé que les dossiers des deux candidats n’ont pas été validés, sans pour autant évoquer les raisons.

« Le Conseil constitutionnel a déclaré l’impossibilité de la tenue de l’élection du président de la République le 4 juillet 2019, et  l’organisation d’un nouveau scrutin ». Le communiqué du Conseil constitutionnel a été formulé de sorte à susciter les interprétations.