Le juge d’application des peines près le Tribunal de Bir Mourad Raïs à Alger, a retenu une peine de 6 mois de prison ferme assortie d’une amende de 50.000 DA, à l’encontre d’Ali Haddad.

Accusé de faux et usage de faux et détention d’une somme d’argent non déclarée, l’ex-patron du Forum des chefs d’entreprises Ali Haddad a écopé d’une peine de six mois de prison ferme, assortie d’une amende de  50 000 DA.

Alors qu’il tentait de quitter le territoire national en direction de la Tunisie en mars dernier, Haddad avait été interpellé en possession de deux passeports et deux permis de conduire, ainsi que d’une somme d’argent non déclarée.

Ses deux passeports ont été confisqués ainsi que la somme d’argent en devises qu’il avait sur lui. Dans la même affaire était accusé le directeur du Centre national de production des titres et documents sécurisés, Hassan Boualem, qui a écopé d’une peine de deux mois de prison avec sursis, assortie d’une amende de 20.000 DA.

Lors de l’audience du 20 mai dernier, le parquet avait requis une peine de dix-huit mois de prison ferme et une amende de 100 000 dinars.