Le monsieur sur la photo s’appelle Belkacem Khancha. Il est militant des droits de l’homme à Laghouat, il cumule sept jours de grève de la faim, mais aussi tout le malheur du monde !

Dans un post Facebook datant de ce mardi, l’avocat et militant des droits de l’homme, Me Noureddine Ahmine a tiré la sonnette d’alarme concernant le cas Belkacem Khancha, chômeur, militant des droits de l’homme et ceux des chômeurs.

Le cas Belkacem Khancha est un exemple probant du harcèlement auquel font face les militants des droits de l’homme. Belkacem entretient une grève de la faim non pas pour protester contre sa condition de chômeur, mais parce qu’à chaque fois qu’il réussit à trouver un travail, on lui met des battants dans les roues pour que cela n’aboutisse pas.
Selon Me Ahmine, des personnes (parties concernées) interviennent à chaque fois qu’il trouve un travail et font en sorte que ce dernier se fasse rejeter en menaçant et en intimidant les éventuels employeurs. Comme le montre la photo, Belkacem Khancha est en très mauvais état !