Nouvelle initiative politique / Une « instance pour la médiation et le dialogue » comptant les noms de personnalités nationales de renom

0
3936

Le Forum civil pour le changement lance une nouvelle initiative pour sortir de la situation de blocage actuelle. Lors d’une conférence de presse animée ce mercredi matin à Alger, son président, M. Abderrahmane Arar, a décliné les noms de 13 personnalités nationales qui pourraient composer cette instance.

Les initiatives se succèdent. Après le flop de la conférence chapeautée par Abdelaziz Rahabi, une autre initiative voit le jour. A l’occasion d’une conférence de presse animée à Alger, Abderrahmane Arar a décliné les noms retenus pour mener des négociations avec le régime dans le cadre de ce qui s’apparente à une médiation entre le Hirak et le pouvoir ( ??? ).

Il s’agit notamment de 13 personnalités, dont l’icône de la révolution Djamila Bouhired de l’ancien ministre Ahmed Taleb El Ibrahli, de l’ancien chef du gouvernement Mouloud Hamrouch, de la constitutionnaliste Fatiha Benabou, du militant politique Benattia Seif El Islam, du sociologue Nacer Djabi, de l’économiste Smaïl Lalmas, de l’ancien chef du gouvernement Mokdad Sifi, de l’avocat et militant des droits de l’homme Me Mostefa Bouchachi et de l’ex-président de l’APN, Karim Younès.

A la question de savoir si les personnes citées avaient exprimé leur consentement et accepté de faire partie de ce panel, M. Arar, a indiqué que cette liste est le fruit d’un long débat interne. Il a, par ailleurs, souligné que le Hirak, pourraient, éventuellement, valider ou écarter certains noms ! Concernant la formulation de certains préalables avant l’entame des négociations, l’intervenant a préféré parler de « gestes de bonne volonté » de la part des autorités.

Il s’agit, bien sûr, de la libération des 125 manifestants du Hirak arrêtés, des intimidations et les arrestations qui ont lieu chaque vendredi, la levée des pressions sur le Hirak et le départ du gouvernement Bedoui.

Le départ de Bensalah – qui constitue l’une des revendications du Hirak – ne semble plus faire partie des priorités énumérées dans les feuilles de route proposées récemment.