Le patron de la DGSN, Abdelkader Kara Bouhedba, a annoncé l’ouverture d’une enquête au sujet de la vidéo tournée lors de la marche du vendredi 5 juillet montrant des actes de violence extrême.

Dans son communiqué, la DGSN souligne des « affrontements » avec la police, qui auraient eu lieu «probablement vendredi dernier». La sûreté nationale a insisté sur « l’impératif d’enquêter sur les faits et de situer les responsabilités afin que toutes les mesures prévues par loi soient prises».

La vidéo en question est devenue virale sur les réseaux sociaux. La séquence commence avec une intervention musclée des forces de police, utilisant du gaz lacrymogène, matraquant une foule compacte et usant de coups de poings, coups de rangers sur le visage et usage excessif de la violence contre des personnes tombées au sol.

Ceci-dit, la vidéo en question ne montre qu’une partie de l’action, mais cela ne justifie nullement le comportement de ces policiers !