Hassan Rabhi a été désigné, ce dimanche, par Abdelkader Bensalah pour prendre en charge l’intérim à la tête du ministère de la Culture en remplacement à la ministre « démissionnaire » Meriem Merdaci. Avant sa désignation, Hassan Rabhi occupait le poste de porte-parole du gouvernement de Noureddine Bedoui.

Très affaibli du fait du rejet populaire, le gouvernement Bedoui a été sévèrement remué par le drame survenu lors du concert de Soolking à Alger jeudi dernier et durant lequel cinq personnes, dont des mineurs, ont péri suite à une très violente bousculade.

Après cette tragédie, une série de limogeages s’en est suivie. Le directeur de l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (organisateur de l’événement) et le Directeur général de la sûreté nationale sautent. Quelques heures plus tard, on a annoncé la démission de la ministre de la Culture.