Le juge d’instruction près le tribunal de Bir Mourad Raïs a refusé d’accorder la liberté provisoire au moudjahid Lakhdar Bouregâa, commandant de l’ALN et icône incontestable de la wilaya IV historique. Le commandant Bouregâa est accusé d’outrage à corps constitués et d’atteinte au moral de l’ANP”.

Arrêté le 30 juin dernier, Lakhdar Bouregâa (86 ans) est en prison depuis un mois. Le 17 juillet dernier, les avocats qui se sont constitués pour le défendre avaient introduit une demande de mise en liberté provisoire. Cette dernière a été rejetée.

Dans un communiqué, le collectif des avocats pour le changement et la dignité a indiqué que “ladite demande a été introduite pour des raisons de santé et appuyée par un dossier médical”. La décision du juge a été perçue comme un “déni” qui “confirme, encore une fois, que la justice en Algérie obéit à autre chose que la loi”.