Une trentaine de personnes, dont le président de l’association Rassemblement – action – Jeunesse (RAJ) ont été interpellées par la police ce matin, au centre-ville de Béjaïa, alors qu’ils se préparaient à prendre part à l’université populaire du RAJ. Il y a moins d’une heure, ils ont fini par être relâchés.

Le président de RAJ, Abdelouahab Fersaoui le secrétaire général de la même association, M.Fouad Ouicher, ainsi que le Trésorier du RAJ Kamel Nemmiche faisaient partie des personnes arrêtées ce matin aux environs de 9h00 aux abords de la Place du 1er novembre (ex Guydon), où l’Université populaire d’été de l’association de devait se tenir ce jeudi. Plusieurs autres membres et militants du RAJ, mais aussi des membres actifs de la société civile bougiote le militant politique Merzoug Touati, le vice-president de la LADDH, M. Said Salhi et même des passants ont été interpellés, nous ont affirmé des sources locales.

Des sources concordantes ont indiqué que les personnes interpellées ont fini par être relâchées. rien n’a cependant été confirmé concernant Merzoug Touati.

Rappelons que l’association RAJ –  qui fait actuellement l’objet d’une véritable campagne de dénigrement –  avait décidé de tenir une université populaire après que les services de la wilaya de Béjaïa aient refusé de leur accorder l’autorisation de la tenir son université d’été entre le 30 août et le 1er septembre au niveau du camp d’été MamTours à Tichy.

L’université populaire  devait se tenir cette matinée les forces de sécurité ont usé de la force pour l’empêcher.