Arrêté à Constantine pour possession d’un étendard amazigh / Amazighe Semmani risque cinq ans de prison ferme

0
2827

Le procureur du tribunal de Constantine a requis cinq ans de prison ferme, assortie d’une amende de 100 000 DA à l’encontre du détenu de l’étendard amazigh, le jeune Amazighe Semmani.

Dans un post Facebook, l’avocat Hamaili Boubaker vient d‘indiquer que le procureur du tribunal de Constantine a requis une peine de cinq ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA, à l’encontre du jeune Amazighe Semmani, âgé de 28, arrêté le 18 septembre en possession d’un étendard amazigh à Constantine.

Le cas de ce détenu est particulièrement révélateur, car il n’a pas été arrêté lors d’une manifestation ou toute autre action politique.

Amazighe Semmani, est originaire du village de Tardam commune de Toudja. Le 18 septembre dernier, il avait été arrêté au centre-ville de Constantine en compagnie d’ami avec lequel il avait fait le déplacement à moto jusqu’à la capitale de l’Est pour visiter des sites archéologiques.

À Constantine les deux jeunes s’étaient arrêtés pour prendre une photo avec l’emblème amazigh. Une patrouille de police les avait interceptés et conduits au commissariat ! Amazighe Semmani a fini par être mis sous mandat de dépôt. Son ami avait été relâché le lendemain. C’est, en tout cas, ce qui apparaît dans des publications s’appuyant sur les propos de membres de sa famille.