Chasse à l’homme devant le Tribunal de Sidi M’Hamed / Campagne d’arrestations pour faire avorter un sit-in de soutien aux militants de RAJ

0
3312

La vague d’arrestation se poursuit en s’intensifiant et le pouvoir semble déterminé à poursuivre cette dérive dangereuse ! Depuis ce matin, le tribunal de Sidi M’Hamed à Alger est transformé en guet-apens. Des policiers en civil ont pris position aux alentours du tribunal, attendant l’arrivée de manifestants venus en soutien aux cinq militants de l’association Rassemblement – Action – jeunesse (RAJ), arrêtés dans des cafétérias après la marche de vendredi octobre à Alger. Le Comité National pour la Libération des Détenus  évoque une chasse à l’homme !

« Des policiers en civil postés dans les alentours du tribunal de Sidi M’hamed sont en train de lancer une opération de chasse à l’homme, surtout des personnes connues du CNLD, de RAJ, du réseau de lutte contre la répression, et même des parents des détenus », a indiqué le CNLD, soulignant que « Plusieurs personnes ont été embarquées pour avorter le sit-in de soutien aux militants du RAJ qui seront présentés devant le procureur après les avoir kidnappé à la fin de la marche du vendredi passé.»

Ainsi, le militant Mourad Amiri a été l’un des premiers à avoir été embarqué par des agents en civil. En compagnie de son Ami Tahar Achir, ils se retrouvent toujours au commissariat de Cavignac, indique le CNLD. Amiri devait se présenter ce matin au tribunal dans le cadre du procès l’opposant à l’actuel ministre de l’Intérieur, mais il a été arrêté avant qu’il n’accède au tribunal

Dans son appel à la vigilance, le CNLD a fait savoir que « des parents de détenus et militants de RAJ, visés et identifiés par les agents des services en civil, sont actuellement à l’intérieur du tribunal de Sidi M’hamed grâce à l’intervention des avocats pour assurer leur protection.»

« Nous devons rester vigilants, solidaires et unis, et bien sûr garder le caractère pacifique de cette révolution », peut-on lire dans la publication du comité qui n’a pas manqué de mettre en exergue la noblesse du combat mené actuellement par le peuple algérien.