Arrêtés durant l’acte 30e de la révolution pacifique vendredi à Alger, 21 manifestants ont été placés, ce dimanche, sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’Hamed.

Ce dimanche, 40 manifestants ont été présentés devant le procureur de la République. 22 d’entre eux ont été, ensuite, présentés devant le juge d’instruction qui a décidé du placement de 21 d’entre eux en mandat de dépôt. La 22e personne a été placée en liberté provisoire. Il s’agit d’une femme qui avait été interpellée, alors qu’elle tentait d’empêcher l’arrestation de son frère.

Parmi les manifestants placés en détention, un homme âgé de 76 ans souffrant d’hypertension artérielle et de plusieurs autres maladies. Ayant pris part au rassemblement de soutien qui s’est tenu ce matin devant le tribunal de Sidi M’ Hamed, son épouse a affirmé qu’on lui a interdit de lui faire parvenir ses médicaments.