Bouillonnement à Radio chaîne III / Invoquant la clause de conscience, la journaliste Linda Hamed démissionne de son poste de présentatrice

0
4106

La nouvelle direction de Radio chaîne III, tente de mettre au pas le dernier média public qui fait de la résistance au musellement. Le pouvoir veut mettre au pas tous les médias lourds afin d’ôter toute visibilité au Hirak. La situation est devenue intenable pour certains journalistes, dont Linda Hamed, qui a démissionné de son poste de présentatrice.

« Linda Hamed a, dépose sa démission du poste de présentatrice et invoque la clause de conscience qui stipule que le journaliste a le droit de se retirer si son travail va à l’encontre de ses convictions », a indiqué le collectif des journalistes libres, dans sa page Facebook « مبادرة إنقاذ الصحافة الجزائرية   Pour le sauvetage de la presse algérienne ».

La journaliste dénonce les pressions quotidiennes, la manipulation et la volonté de mettre au pas le média public, dans le but de l’instrumentaliser.

La journaliste a démissionné de son poste de présentatrice, mais reste fonctionnaire à la radio nationale. Elle dit s’attendre à des sanctions de la part de l’administration comme ce fut le cas avec  Nahla Bekralas, Hafida Hamouche, Meriem Abdouet et d’autres.