Il a évoqué un « dangereux complot qui visait la stabilité de l’Algérie »

0
4138

Le Chef d’état-major de l’Armée, le général Saïd Chanegriha, qui assure l’intérim à la tête de l’armée, a présidé ce lundi une réunion à laquelle ont pris part le secrétaire général du Ministère de la Défense Nationale, les Commandants de Forces, les Chefs de Départements du MDN et de l’état-major de l’ANP, les Directeurs et les Chefs de services centraux et les Chefs de Bureaux, a indiqué un communiqué publié sur le site internet du MDN. Le général Chanegriha a attiré l’attention sur ce qu’il a qualifié de « dangereux complot qui visait la stabilité de l’Algérie ».

 «Nous avons traversé aux côtés de notre peuple au cours de cette dernière période de notre histoire contemporaine, une étape sensible à travers laquelle notre pays a fait face à un dangereux complot qui visait la stabilité de l’Algérie et les fondements de l’État, ainsi que la neutralisation de ses institutions constitutionnelles, pour l’entrainer dans le bourbier du chaos et de la violence », a indiqué le communiqué, reprenant le chef d’état-major de l’armée.

« Toutefois, le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire, qui a pris conscience de l’ampleur de ce complot, a su gérer cette phase avec sagesse et clairvoyance, à travers l’accompagnement et à la protection des marches pacifiques, sans qu’aucune goutte de sang ne soit versée, en sus de l’accompagnement des institutions de l’État de manière à leur permettre d’accomplir leurs missions dans les meilleures conditions, ainsi que la détermination à rester dans la légitimité constitutionnelle et à faire face à quiconque tente de porter atteinte à l’unité nationale », a-t-il souligné, avant d’ajouter que « l’Armée Nationale Populaire a contribué, aux côtés des services de la sécurité, à la réussite de l’organisation d’élections présidentielles libres, honnêtes et transparentes, et à la sécurisation du processus électoral dans un climat de quiétude et de sérénité. »

« Dans ce sillage, nous réaffirmons que nous resterons mobilisés au service de la patrie et nous ne dévierons jamais de nos engagements constitutionnels quelles que soient les circonstances. Et nous ferons toujours face aux ennemis de la patrie et à quiconque tente de porter atteinte à notre souveraineté nationale», a-t-il dit dans un langage qui s’inscrit dans la continuité de celui de l’ex-chef d’état-major.