Rachid Nekkaz placé sous mandat de dépôt

0
5984

Rachid Nekkaz a été placé sous mandat de dépôt ce mercredi, par le procureur de la République près le tribunal Dar El Beïda. Il a été arrêté ce matin, alors qu’il venait de débarquer d’un vol en provenance d’Espagne. Il rentrait en Algérie pour déposer une plainte contre le vice-ministre de la Défense Ahmed Gaïd Salah. Nekkaz fait face à de très graves accusations.

Divers médias ont rapporté que Rachid Nekkaz a été placé en mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, après avoir été présenté devant le procureur de la République près le tribunal Dar El Beïda. Il est accusé d’« atteinte à l’unité nationale », « incitation des citoyens à prendre les armes », « attroupement et agression physique ».

Le président du parti non-agrée Mouvement pour la Jeunesse et le Changement (MJC) Rachid Nekkaz rentait au pays ce mercredi, pour déposer une plainte contre le vice-ministre de la Défense Ahmed Gaïd Salah, pour violation de l’article 55 de la Constitution.

L’article 55 stipule que « Tout citoyen jouissant de ses droits civils et politiques a le droit de choisir librement le lieu de sa résidence et de circuler sur le territoire national. Le droit d’entrée et de sortie du territoire national lui est garanti. Toute restriction à ces droits ne peut être ordonnée que pour une durée déterminée, par une décision motivée de l’autorité judiciaire. »

M. Nekkaz a, à plusieurs reprises, diffusé des vidéos en direct, sur le réseau social Facebook, à travers lesquelles il a expliqué que Gaïd Salah a violé l’article 55 de la loi fondamentale en donnant des instructions aux services de sécurité le 18 septembre afin d’interdire aux manifestants venus des 47 wilayas, d’accéder à la capitale les vendredis.

La plainte a, quand même, été introduite auprès de la cour de justice du Ruisseau à Alger, a indiqué le coordinateur du MJC, M. Lotefi Derradji, dans un Live diffusé tout à l’heure. Accompagné de l’avocat de Rachid Nekkaz, Me Abdelkader Chohra, le coordinateur du MJC a indiqué que Nekkaz a insisté sur le dépôt de cette plainte et que son arrestation, si elle survient, ne l’inquiéterait pas le moins du monde, car il a « toujours agi avec pacifisme ».