Soulagement / Le détenu d’opinion Hamidou Garidi relaxé

0
2307

Le procès d’el hadj Hamidou Garidi (76 ans) a été clôturé ce mercredi 18 décembre avec la prononciation de la relaxe par le juge de la Cour d’Alger. Avant ça, le procureur a requis une peine de cinq années de prison ferme. Celui que les manifestants appellent affectueusement «3ami Garidi » ou oncle Garadi était accusé d’« atteinte à l’unité nationale ». Il avait été arrêté lors d’une manifestation à Alger.  

Hamidou Garidi avait été arrêté lors de la manifestation du vendredi 13 septembre à Alger. L’homme avait été placé sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, malgré son âge avancé et les maladies chroniques dont il souffre. En plus d’être diabétique, 3ami Garidi est atteint d’une pathologie cardiaque et d’hypertension artérielle.

Hamidou Garidi est issu d’une famille de révolutionnaires. Le manifestant avait été violenté lors de son arrestation. Il était couvert de bleus et avait perdu trois dents. Son épouse nous avait confié (lors de la marche du vendredi 8 novembre) qu’elle l’avait retrouvé à El Harrach 10 jours après son arrestation. Durant tout ce temps, sa famille ignorait qu’il avait été placé en détention.