En toile de fond, l’intervention militaire en Libye / Le MAE turc, Mevlüt Çavuşoğlu , à Alger

0
2861

La diplomatie turque se met, elle aussi, en ordre de bataille, dans la perspective de son intervention militaire en Libye. Le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu effectuera, à partir de ce lundi, une visite de deux jours en Algérie, a indiqué un communiqué du ministère des affaires étrangères turc.

Après avoir rencontré ses homologues britannique, pakistanais et qatari, le MAE turc a rencontré le secrétaire général des Nations unies avant de se diriger à Alger, ou il doit rencontrer les autorités algériennes.

Dans une déclaration, le ministre turc a indiqué qu’ « il est prévu que les réunions qui se tiendront dans le cadre de cette visite auront trait à tous les aspects de nos relations bilatérales et pour échanger des vues sur les questions régionales et internationales. »

Il est évident que ce qui amène le MAE turc en Algérie n’est autre que l’opération militaire que l’armée turque va mener en Libye. Rappelons qu’Alger a exprimé son hostilité quant à une nouvelle intervention étrangère dans le théâtre de conflit libyen. Alger a exprimé son rejet de toute intervention étrangère, réitérant ainsi son attachement à la solution politique.

Les autorités turques ne le voient pas de cet œil. D’ailleurs, le parlement turc a voté une motion portant sur l’envoi des troupes en Libye.