Procès Brahim Lalami / Le procureur requiert huit années de prison ferme !

0
2311

L’enthousiasme suscité par le réquisitoire du procureur près le tribunal de  Sidi M’hamed est vite retombé avec l’annonce de la peine requise par le procureur du tribunal de Bordj Bou Arreridj contre l’activiste et icône du Hirak, Brahim Lalami. Le ministère public requiert huit ans de prison ferme. Le jugement n’a toujours pas été prononcé.

Le procureur de la République près le tribunal de Bordj Zemmoura, dans la wilaya de Bordj Bou Arreridj, a requis une très lourde peine de prison contre l’activiste Brahim Lalami, qui croupit en prison depuis le 21 novembre dernier.

Brahim est accusé de « possession de drogue, deale, attroupement non armé et incitation à attroupement non armé, attroupement et menaces proférées contre des citoyens dans le but de les empêcher de voter et entrave aux missions de l’instance chargée d’organiser l’élection présidentielle.»

L’icône du Hirak se trouve dans les geôles du régime à El Bordj depuis le 21 novembre dernier. Le jeune a souffert lors de son arrestation. Ses avocats avaient signalé des actes de brutalité policière.

On a notamment évoqué des Fractures à l’auriculaire et l’annulaire de la main gauche. Il avait également du mal à se mettre debout lors de sa présentation devant le juge.