Réagissant à la mutation du procureur Sid Ahmed Belmahdi / Le syndicat national des magistrats exige l’annulation de la mesure

0
2855

Le syndicat national des magistrats (SNM) n’a pas tardé à réagir à la mesure prise par la tutelle à l’encontre du procureur Sid Ahmed Belmadi. Ce dernier a été muté du tribunal de Sidi M’hamed à Alger au tribunal de Guemmar dans la wilaya d’El Oued, pour avoir plaidé en faveur de manifestants et requis la relaxe. Le SNM exige l’annulation de la mesure.

Dans un communiqué rendu public hier mercredi, le syndicat a dénoncé la mesure qui, selon lui, « se base sur une utilisation abusive de l’article 26 qui ne doit en aucun cas service de base pour une mesure disciplinaire qui est du ressort du Conseil supérieur de la magistrature ». De ce fait, le syndicat a exigé l’annulation de la mesure.

Le SNM s’est interrogé sur le timing. Le syndicat affirme que le motif de cette mutation n’est autre que le plaidoyer du procureur en faveur des manifestants qui comparaissaient devant le juge dimanche dernier. Le SNM a indiqué que le ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati a pris cette décision en tant que « mesure disciplinaire ».

Le SNM a clairement indiqué que Sid Ahmed Belmadi a été puni pour avoir « requis la relaxe pour tous les prévenus en tant que garant de la loi et de défenseur de la société et des libertés en vertu des articles 157 et 158 de la Constitution algérienne »