Alger Conférence de presse des représentent de groupe (19-3) Arroudj Abdelkader Louiza Hanoune, Zohra Drif-Bitat, Lakhedar Bouregaa, au siégé de Partie des Travailleur PT photo youcef/APP

Interviewée par la chaine de télévision Al-Salam TV, la moudjahida Zohra Drif Bitat a pris la défense de l’ancien patron du DRS, le général Mohamed Mediane dit Toufik. Selon elle,  en l’homme a consacré sa vie pour l’Algérie et toutes les accusations qui pèsent sur lui ont été fabriquées par Gaïd Salah.  

Mme Bitat a dit vivre avec douleur son emprisonnement « après tout ce qu’il a donné à l’Algérie ». Cette dernière est allée jusqu’à dire que son souhait avant de mourir, est de voir le général Toufik libre.

« J’ai atteint un âge avancé et je souhaite de voir le général Toufik sortir de prison avant de quitter ce monde. Ce qui lui est arrivé m’a affecté au plus haut point, lui qui est moudjahid et compagnon du chahid Taleb Abderrahmane ».

Et d’ajouter que « l’homme porte l’Algérie dans son cœur. Il a sacrifié sa vie pour ce pays durant le colonialisme et 25 ans durant l’indépendance ».

Pour Zohra Drif , l’ex-chef d’état major de l’armée le défunt Ahmed Gaïd Salah est le seul responsable de ce qui est advenu du général Toufik, car, a-t-elle dit, c’est lui qui a fabriqué les accusations qui pèsent sur lui.  

Pour bien enfoncer le clou, la moudjahida a lancé que Gaïd Salah à fait à Bouteflika n’est rien d’autre qu’un coup d’État.