Rachid Nekkaz a adressé, hier vendredi, une nouvelle lettre au ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati, lui proposant une aide financière afin de permettre à la prison de Koléa de nourrir convenablement les prisonniers.

« Les 4000 détenus se plaignent de l’alimentation en milieu carcéral surtout depuis l’interdiction en mars 2020 de le nourriture venant les familles à cause de virus covid19 », a-t-il dénoncé.

« En attendant que le président Tebboune récupère l’argent volé et transféré à l’étranger par la mafia de Bouteflika, comme il l’avait promis lors de sa victoire le 12 décembre 2019, je vous propose donc en urgence mon aide financière afin que tous les détenus de la prison de Koléa puissent manger deux fois par semaine de la viande ou du poulet et un dessert », a écrit Rachid Nekkaz dans cette lettre publiée sa page Facebook.

«Cette situation ne peut plus durer dans cette ALGÉRIE NOUVELLE que vous représentez», a martelé Nekkaz, déplorant le fait que depuis trois mois, les détenus ne mangent plus de «viande, ni de poulet, ni de dessert, ni de fruits de saison, ni de yaourt. »

Nekkaz a dit ne réclamer rien, de plus que ce que le FLN avait fait, il y a 60 ans, en exigeant ce minimum nutritionnel pour ses 19 000 prisonniers politiques.