Le verdict est tombé dans l’affaire de l’ex-wali d’Alger, Abdelakader Zoukh. Le juge du tribunal a retenu une peine de prison ferme de quatre ans.

L’ancien wali de la capitale a écopé d’une peine de quatre ans, assortie d’une amende d‘un million de dinars. Il est également privé d’occuper toute fonction étatique.

Zoukh était poursuivi pour « abus de fonction » et d’« octroi d’indus privilèges » à l’homme d’affaires Ali Haddad, qui avait été appelé à la barre le 8 décembre, en qualité de témoin dans le cadre de la même affaire.