A handout picture released by the US embassy in Algeria on January 7, 2021 shows David Schenker, Assistant Secretary of State for Near Eastern Affairs, speaking during a press briefing in Algiers. - The US envoy visited Algeria as part of a regional tour to discuss issues including the Libya conflict and disputed Western Sahara, officials said. (Photo by - / US EMBASSY IN ALGERIA / AFP) / == RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / HO / US EMBASSY" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS ==

« L’administration américaine n’envisage pas d’installer une base militaire au Sahara Occidental, comme elle ne compte pas y transférer le commandement d’Africom ». Le propos tenu, hier jeudi, par le sous-secrétaire d’État adjoint en charge des questions du Proche-Orient au département d’État américain, David Schenker, vient démentir ce que les officiels marocains avaient annoncé il y a quelques semaines.   

Concernant le dossier libyen, le diplomate américain a déclaré que l’Algérie et les États-Unis ont un intérêt commun à stabiliser la région, ajoutant que les deux parties soutiennent la solution politique en Libye et soutiennent l’approche de la communauté internationale pour résoudre la crise dans ce pays.

Dans le même contexte, il a souligné que le dialogue militaire au sein du Comité militaire (5 + 5), reste l’un des moyens privilégiés pour la résolution de ce conflit.