Au cours d’une audience avec le sous-secrétaire d’État adjoint en charge des questions du Proche-Orient au département d’État américain, le ministre des Affaires étrangères Sabri Boukadoum a souligné « la nature du rôle attendu des États-Unis pour faire avancer les causes de la paix sur les plans régional et international, dans l’impartialité qu’exigent les défis actuels ».

Le propos a été tenu lors d’un échange avec David Schenker. Les deux responsables ont évoqué « les questions régionales et internationales d’intérêt commun, y compris le Sahara occidental, le Mali, la Libye et la situation prévalant dans la région du Sahel et au Moyen-Orient, a indiqué l ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.