»Mon frère, qui a consacré sa vie au service du pays, est en résidence surveillée ». Le propos a été tenu hier par Saïd Bouteflika, lors de son procès devant le tribunal militaire de Blida.

L’ancien conseiller et frère cadet du président déchu a exprimé son regret de voir l’image de sa famille »salie ».

Saïd Bouteflika a nié avoir subtilisé sceaux de la République et avoir été aux commandes du pays. Ce dernier a réclamé qu’on convoque son frère  »pour que la vérité soit rétablie », a rapporté El Khabar, citant l’intéressé.

Pour ce qui est de l’accusation de  »complot contre l’État » et de  »complot contre l’armée », Saïd Bouteflika l’a rejeté, en expliquant que la fameuse réunion du 27 mars s’était ténue dans un lieu relevant de la présidence de la République et que ce n’était rien de plus qu’une réunion de consultation.

Rappelons que le tribunal militaire de Blida a prononcé l’acquittement pour Saïd Bouteflika, Mohamed Mediene dit Toufik, Bachir Tartag et Louisa Hanoune qui était tous les quatre accusés de  »complot contre l’État » et  »complot contre l’armée ».