Le verdict a été rendu ce lundi dans le procès de l’artiste hirakiste de Sétif Walid Kechida. Le juge a prononcé une lourde peine de 3 ans de prison ferme assortie d’une amende, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Lors de l’audience du 21 décembre dernier, le parquet avait requis une peine de 5 ans de prison ferme, assortie d’une amende de 500 000 DA à son encontre.

Walid Kechida a été placé sous mandat de dépôt le 27 avril 2020. L’artiste est accusé d’« atteinte à corps constitué », « outrage et offense au président de la République » et « atteinte à l’entité divine ». Il s’agit donc d’une condamnation pour des posts Facebook. Le jeune est administrateur de la page Facebook « Hirak memes ».  

Rappelons que la demande de liberté provisoire introduite par la défense a été rejetée le 24 août. Sa détention provisoire a été prolongée de 4 mois supplémentaires à compter du 27 août dernier.