Plus de 150 000 moutons sont acheminés illégalement vers l’Arabie Saoudite chaque année. Il s’agit de fournir le marché saoudien à l’approche de la saison du pèlerinage. Trois responsables politiques algériens sont impliqués dans cette affaire, indique le quotidien al-Fajr.

Al-Fajr précise que l’information a été révélée par des sources parlementaires : deux des  trois responsables politiques appartiennent au FLN, quant au troisième il s’agit d’un haut responsable du RND. Les 150 000 moutons fournis au marché saoudien sont vendus à 50 000 dinars par tête.

Ce qui explique la hausse des prix de la viande et du cheptel en Algérie. A l’approche de chaque ramadan, l’Algérie est obligée de faire appel à l’importation de viande, alors que la production nationale pourrait assurer un approvisionnement suffisant des marchés, explique le même quotidien.

I.C