lutte contre la spéculation

Le président Abdelmadjid Tebboune a chargé le ministre de la Justice, garde des sceaux, de préparer un projet de loi sur la lutte contre la spéculation, dans un délai maximum, la date du prochain conseil des ministres, au cours duquel les peines pour ceux qui manipulent le pouvoir d’achat des Algériens atteignent 30 ans, car c’est un crime complet.

Tebboune a ordonné le durcissement du contrôle sur le terrain des commerces, pour empêcher l’augmentation injustifiée des prix des denrées alimentaires, avec le retrait définitif des dossiers commerciaux des personnes concernées.

Il a appelé à une coordination étroite entre les ministères du Commerce et de l’Agriculture dans le but de maximiser le contrôle sur les matières agricoles, les légumineuses et les pâtes.

Le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné de réduire l’impôt sur le revenu brut et de relever le point indicatif dans la fonction publique, lors d’une réunion du Conseil des ministres, consacrée à l’étude et à l’approbation d’un certain nombre de lois, décrets et présentations liées au projet de loi loi de finances pour l’année 2022 et le programme complémentaire d’aménagement de la wilaya de Khenchela et mesures urgentes pour relancer l’activité minière ainsi que la pêche maritime.

Tebboune a appelé à la nécessité de mettre en œuvre l’impôt sur la fortune, après sa redéfinition, avec précision dans la loi de finances 2022.

Le Président a indiqué que l’année à venir verra une amélioration des indicateurs de performance de l’économie nationale, grâce aux réformes et aux mesures de relance qui ont été prises, soulignant la nécessité de prendre toutes les mesures pour préserver le pouvoir d’achat.