En l’espace de 24h, deux sauveteurs parmi les équipes d’intervention on trouvé la mort dans l’un des incendies qui ravagent la région. 

Depuis le 5 août, des feux de forêts dévastateurs ont détruit près de 250 ha de forêts et 477 ha de maquis, selon les chiffres officiels de la cellule de communication de la Protection civile.

Un de ces incendies a coûté la vie à un sapeur-pompier et à un agent forestier, en intervention dans lieu-dit Ourida, appartenant la wilaya de Souk Ahras.

En effet, durant la phase d’extinction, une des équipes a été surprise par l’expension rapide de l’incendie, attisé par des vents extrêmement violents. Ces deux personnes prises au piège n’ont pu se dégager à temps, souligne le communiqué de la Protection civile.

Des incendies dans le reste du pays

Outre les trois incendies de Souk Ahras, 29 autres ont été enregistrés dans les wilayas de Chlef, Béjaïa, Blida, Bouira, Tizi Ouzou, Jijel, Sétif, Skikda, Médéa avec des dégâts plus importants pour certaines villes;  à Jijel (80 ha embrasés), Béjaïa (55 ha), Souk Ahras (33,5 ha) et Tizi Ouzou (21,5 ha).

En tout, 1.233 hectares de forêts ont été ravagés entre le 2 et 6 août a travers le pays.

Farouk Achour, chargé de la communication à la Protection civile a appelé les citoyens à « la vigilance et à la prudence », soulignant que « la négligence et le manque de vigilance sont à l’origine de nombreux incendies ».

Myriama Mokdahi

Article précédentJO 2012 : l’athlétisme star de la journée
Article suivantSyriens en Algérie, Algériens en Syrie : 150 ans d’Histoire