Bonne nouvelle pour l’économie algérienne ! Le pétrole algérien revient en force sur le très stratégique marché des Etats-Unis. Pas moins de 433 00 barils de pétrole « made in Algeria » viennent de débarquer au Port de New York, explique l’agence de presse Reuters. 

Selon cette source, C’est le raffineur américain Phillips 66 qui a acheté cette « cargaison de pétrole brut algérien pour sa raffinerie de Bayway dans le New Jersey ». Cette acquisition est la première du genre depuis 2013, précise la même source selon laquelle Phillips s’est tourné vers le pétrole algérien pare qu’il est beaucoup moins cher que le pétrole américain. Cette importante cargaison du pétrole algérien a quitté le port de Skikda, à l’est du pays, le 29 mars dernier. L’acquisition par un raffineur américain d’une importante quantité de pétrole algérien intervient au moment où les Etats-Unis avaient réduit drastiquement leurs importations des hydrocarbures made in Algeria. En effet, en 2015, les Etats-Unis ont importé 31.000 barils/jour de pétrole de l’Algérie, un niveau largement inférieur aux 443.000 barils/jour atteint en 2008, révèle une note de l’Agence américaine d’information en énergie (EIA). L’Algérie était sur le point de perdre le marché américain. Aujourd’hui, la situation commence à s’inverser et l’Algérie peut espérer retrouver ses débouchés aux Etats-Unis. Et la chute des prix du pétrole pourrait lui offrir un atout incontournable car les prix du pétrole de schiste produit par les compagnies américaines semblent décourager de plus en plus de raffineurs américains. Ces derniers veulent se rabattre sur des pétroles étrangers cédés à des prix plus accessibles. Cette conjoncture offre un bon coup à jouer pour l’Algérie.  

Article précédentPlusieurs blessés dans le caillassage d’un bus/Qui veut rallumer le feu de la fitna à Ghardaïa ?
Article suivantSanté/Bientôt les malades algériens évacués par hélicoptère